Parc national de Chrea en Algérie

Une réserve de Biosphère

MAB

Le parc National de Chréa a été classé dans le réseau des réserves de Biosphère par le progamme MAB de l'UNESCO en 2002.

Galerie d'images


Une image au hasard de la galerie

Climat

Les températures :

Le Parc National de Chréa est compris entre les isothermes 8 et 11°C de températures moyennes annuelles, les sommets étant plus froids et les piémonts plus chauds. Pour ce qui est des températures moyennes mensuelles, leur minimum se situe toujours en janvier pour toutes les stations. Les températures les plus basses sont enregistrées a Chréa avec 3°C.


Les précipitations :

Le Parc National de Chréa est compris entre les isohyetes 760 et1400 mm/an de précipitations moyennes annuelles. Dans l’ensemble, les moyennes mensuelles des précipitations annuelles sont plus importantes dans les stations situées sur le versant Nord Ouest que dans les stations situées sur le versant Sud Est. Les stations les plus arrosées font face aux vents humides venant du Nord Ouest.


La neige, la gelée et la grele :

La couche de neige qui en moyenne est de 15 a 20 cm, atteint parfois 50 cm .Les moyennes annuelles des jours d’enneigement dans le Parc national de Chréa, atteignent la fréquence moyenne de 26 jours pour Chréa, et de 20,2 jours pour le lac de Mouzaia.
Les gelées blanches se manifestent surtout en Septembre. Elles apparaissent en automne et disparaissent au début du printemps (fin Mars début Avril). Le risque de gelées blanches commence lorsque le minimum moyen tombe au dessous de 10 C°.
Quant a la grele, elle tombe durant presque toute la période allant de Décembre a Mars (Lac de Mouzaia, Hakou Ferraoun, Médéa).


Le brouillard :

Le brouillard est relativement fréquent dans les parties hautes du Parc national qui sontsouvent plongées dans les nuages. Pour le col de Chréa, les observations faites sur une dizaine d’années seulement ont donné 104 jours/an de brouillard.

Le vent (sirocco) :

Dans le Parc National de Chréa, ce sont les vents du Nord-Ouest qui prédominent. En ce qui concerne le sirocco, il se manifeste un a trois jours/an.