Parc national de Chrea en Algérie

Une réserve de Biosphère

MAB

Le parc National de Chréa a été classé dans le réseau des réserves de Biosphère par le progamme MAB de l'UNESCO en 2002.

Galerie d'images


Une image au hasard de la galerie

Actualitès

Conservation ex situ de Pinus nigra ssp mauretanica dans le Parc national de Chréa. INRF-PNC

28-12-2014

   
Les incendies et les actions anthropiques sont autant de menaces qui pèsent sur le devenir de Pinus nigra dans son aire d’origine à savoir le Massif du Djurdjura. De nos jours, Il existe que trois stations ou cette espèce se retrouve la station de Tigounatine ; la station de Taouialt et la station de Tikjda ; toutes trois situées en versant à majorité sud et à plus de 1400 mètres d’altitude Asmani 2003. Pour Tigounatine l’effectif serait de seulement un peu plus de 400 arbres y compris la régénération. Il devient impératif donc de proposer un programme de sauvegarde de cette espèce in situ afin de pérenniser les peuplements en place ou ex situ afin d’augmenter et diversifier les lieux géographiques du Pin noir.

   
A cet effet le Parc National de Chréa a été retenu pour accueillir dans un premier temps une population de 100 individus de pin noir de 19 mois d’âge. Cette opération qui a eu lieu le 1er Décembre 2014, est le fruit d’une collaboration entre la station INRF –Institut National de Recherche Forestière- d’Azazga et le Parc National de Chréa. Les semences proviennent d’arbres issus du peuplement de Tigounatine –Tikjda-, production 2013, récoltées par le Parc National du Djurdjura. Cette semence est extraite des cônes par simple exposition au soleil et à postériori une sélection de la graine est effectuée en éliminant visuellement et tactilement les graines vides des bonnes graines de couleur noirâtre. Celles-ci ont donc été semées en Avril 2013 en conteneurs plastiques WM dans des caissettes ajourées sur châssis métalliques surélevés. Le conteneur WM sans fond est privilégié dans l’élevage des plants car il permet d’éviter les problèmes de déformations racinaires. Les jeunes plants ont été mis en terre dans des potêts dans la parcelle au lieu dit Béni-Ali dont l’altitude est de 950m et l’exposition N-E. Le substrat est constitué de schiste qui s’effrite en ardoise avec un sol très meuble de couleur foncée, la broussaille n’est pas très importante et l’écartement entre les plants est supérieur à 1.5m. La plantation a été réalisée conjointement avec l’INRF Azazga et le Parc National de Chréa. Une pluie copieuse a suivie la plantation augurant d’une bonne mise en place des jeunes Plants de Pin Noir.

Voir toutes les actualités